Exposition à Vitry sur Seine / Galerie Jean-Collet / vernissage le 19 mai de 17h à 20h

Classé dans : Uncategorized | 0

 

 

Et crie-moi… demain !  / Galerie Jean-Collet / 19 mai au 4 juin

Projet intergénérationnel et participatif mené dans le cadre d’une résidence au Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine par Hugo Paviot, auteur et metteur en scène, Et crie-moi… demain ! a donné la parole, durant deux saisons, à une centaine de participants.

Ce projet a réuni 108 participants de structures vitriotes : des lycéens « décrocheurs » du Microlycée 94, des lycéens du lycée d’enseignement général Jean-Macé, des résidents de trois foyers logements pour personnes retraitées et un groupe d’adultes volontaires. Jeunes et vieux ont engagé une correspondance liée à l’une des thématiques abordées dans La Trilogie d’Alexandre* : l’influence des conflits historiques dans la construction de l’identité.

Chaque lycéen, dans un premier temps, a adressé une lettre à l’un de ses ancêtres, connu ou inconnu, vivant ou mort, qui a vécu un drame ou une guerre. Il y a écrit sa fierté, sa honte parfois, sa colère, son indifférence, sa soif de savoir, sa peur aussi de lever le voile sur les non-dits.

Dans un second temps, chaque senior ou adulte a choisi de répondre à l’une de ces lettres : soit parce qu’il avait vécu le conflit évoqué par le jeune et qu’il avait à cœur de donner des réponses et de combler des vides, soit tout simplement parce qu’il avait été ému, pris d’empathie pour son auteur.

Chaque binôme « jeune-vieux » s’est ensuite rencontré. Ayant travaillé d’abord sur les ressentis, une majorité de binômes s’est trouvé de nombreuses affinités. Au point de relever le défi : écrire une nouvelle lettre, à quatre mains cette fois, adressée à un descendant fictif qu’ils auraient en commun.

Ce projet, a trouvé un écho chez Patrick Taberna, photographe qui, en 2006, a exposé Mémoire morte à la galerie Camera Obscura (Paris). Cette série est une quête et un hommage à son aïeul emporté par la seconde guerre mondiale.

A partir des textes produits par les jeunes et les anciens, en intégrant des phrases dans les paysages urbains, Patrick Taberna a réalisé une nouvelle série d’images, prises dans Vitry, tout au long de l’année 2016.

Notre exposition présente un choix de 16 photographies (tirages jet d’encre sur papier japon, Awagami Murakumo 42 g, au format 105×83 cm et 60×47 cm) extraites de l’ensemble du travail réalisé dans le cadre de ce projet.

Et crie-moi… demain ! : Livre édité aux éditions Les Piqueurs de Glingues. Textes des intervenants du projet et photographies de Patrick Taberna. 37 photographies, 128 pages, format 23 x 21,5 cm, 20 euros.

 

* La Trilogie d’Alexandre, composée des pièces Les Culs de plomb, La Mante et Vivre, écrites et mises en scène par Hugo Paviot, a été jouée du 21 au 23 avril 2017 au Théâtre Jean-Vilar.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn